L’encyclopédie Universalis.

encyclopédie universalis

L’Encyclopédie Universalis est une ressource qui est en accès libre pour les étudiants via le site domino. Lorsque nous accédons à la page d’accueil, l’interface est très lisible et claire. On remarque un module recherche qui permet une recherche rapide, avancée et par classification. Le module : découvrir, situé à côté de celui rechercher, met a disposition un dictionnaire. A tout moment on peut rechercher une précision sur un mot.

Cette encyclopédie nous propose un article sur Michel-Ange (1475-1564) qui a été rédigé par Martine Vasselin. Comme nous pouvons le constater, chaque article dispose d’une fenêtre dans laquelle se trouve le sommaire et le nom des parties. En un simple clic nous sommes renvoyées à la partie. Une bibliographie est également présente à la fin de l’article. Celle-ci peut nous diriger vers d’autres pistes de recherche. De plus l’onglet complément propose des articles en liaisons avec notre sujet favorisant  ainsi un élargissement de notre recherche.

L’article qui nous est proposé sur Michel-Ange a été rédigé par Martine Vasselin, une ancienne élève de l’Ecole normale supérieure de Sèvre. Elle est également maître de conférence en histoire des Temps modernes à l’université de Provence. Cette source est donc fiable. Lorsque que nous nous intéressons d’un peu plus près à cette article, nous constatons qu’il nous apporte des informations très complètes sur Michel-Ange en évoquant notamment la double vie qu’il a mené entre Rome et Florence. Cet article est divisé en fonction des domaines dans lesquels Michel-Ange a exercé tout en évoquant les œuvres qu’il a réalisées de manière chronologique. Il a d’abord débuté par le dessin avec notamment des études préparatoires et des dessins anatomiques. Il cherchait la perfection et s’adonna à la création de corps humain dans lesquels devaient apparaître une beauté admirable. Pour y arriver, Michel-Ange dut s’intéresser à l’anatomie. Pour lui la représentation du corps humain n’était rien si elle ne tienait pas compte du mouvement.

Sa carrière de sculpteur, son domaine par excellence, il la débute en choisissant le marbre, matériau avec lequel il réalisa son célèbre David. Le travail de taille, il le prépare grâce à des esquisses et des études précises des différentes parties du corps.

David

Vient ensuite le domaine de la peinture dans lequel, il a été contraint d’accepter des commandes et notamment celle de la décoration à la fresque de la voûte de la Chapelle Sixtine.

voûte sixtine

Et enfin l’architecture, domaine dans lequel Michel-Ange a fait preuve d’une grande créativité et d’imagination, lui permettant ainsi de créer son propre style.

Cet article nous propose une biographie très riche et complète de l’artiste florentin Michel-Ange. Il permet d’acquérir des connaissances et des informations très utiles afin de mener à bien la suite de nos recherches.

L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s