Anatomy in the Renaissance.

 

L’article qui va suivre, portera sur une ressource qui nous a été proposé via le site : Metropolitan Museum of Art

Lorsque nous arrivons sur la page d’accueil du site, les différentes périodes de l’histoire de l’art nous sont présentées. En cliquant sur Renaissance, divers liens avec divers sujet d’études nous ont été proposés. L’un d’eux intitulé : Anatomy in the Renaissance a particulièrement attiré notre attention. En cliquant dessus nous avons été renvoyées sur le site du Metropolitan Museum of Art.

L’article proposé est en anglais, mais il est assez court et compréhensible. D’emblée on peut noter que l’interface et lisible et claire. On peut constament revenir en arrière et  modifier la période d’étude. Des articles en liens avec celui que nous lisons nous sont proposés. Ils sont classés par catégories. En un simple clic on peut y accéder. Les articles se complètent entre eux . En allant par exemple dans la catégorie : Index Terms, une liste d’artiste nous est exposé.

En cliquant sur Michel-Ange, nous accédons à quelques-unes de ses études. Tout est parfaitement organisé ce qui facilite notre recherche.

h2_54.125

 

h2_62.93.1

L’article : Anatomy in the Renaissance, a été rédigé en octobre 2002 par Carmen Bambach. Sur la page où se situe l’article, nous sommes immédiatement attiré par les dessins et études anatomiques, qui s’imposent à notre regard en une sorte de frise chronologique montrant l’évolution de la représentation anatomique dans le domaine des arts graphiques. Ils ont été réalisés par divers artistes de la Renaissance. Une légende complète est disponible lorsque l’on place le curseur sur chacun d’eux, et une brève description de l’œuvre apparaît lorsque l’on clique dessus. Un agrandissement de très bonne qualité permet d’observer l’œuvre plus en détail.

Comme l’affirme Carmen Bambach dans ses premières phrases : « Les artistes de la Renaissance italienne sont devenus des anatomistes par nécessité ». Durant cette période marquée par un grand renouveau et notamment par la relecture des textes de l’Antiquité, une attention toute particulière était apportée à la représentation du corps. Celui-ci devait être le plus réaliste possible, cela n’étant possible qu’avec la dissection de corps humain. Les dissections permettaient de mieux comprendre comment était formé un être humain. Comme l’affirme Giorgio Vasari dans ses Vite, Antonio Pollaiuolo était : first master to skin many human bodies in order to investigate the muscles and understand the nude in a more modern way. »

Ce n’est qu’ensuite, que viennent deux artistes qui ont parvenus à s’inscrire dans l’histoire notamment par leurs études anatomiques très détaillée marquant ainsi un pas dans la compréhension et la représentation du corps humain. Les artistes en question sont Léonard de Vinci et Michel-Ange. Mais Léonard de Vinci est l’artiste anatomiste le plus important, puisqu’il a entrepris de nombreuses études détaillées introduisant la tridimensionnalité dans le plan, la section, l’élévation et la perspective dans ses dessins. Il est l’inventeur d’un vocabulaire scientifique. Ce sont donc les artistes italiens qui ont été les premiers à mettre des mots sur ce qu’ils avaient découvert en matière d’anatomie.

Pour conclure, ce site et très pratique et permet d’acquérir des informations variées qui se complètes entre elle grâce au divers liens proposés en compléments. Des lectures complémentaires nous sont proposées en bas de page. En tant que lecteur nous sommes tenté à l’effet de sérendipité.

L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s