Une méthode de sculpture inventée par Michel-Ange.

Dans les deux articles précédents, nous avons pu aborder la représentation des corps de Michel-Ange à travers ses dessins et son travail au sein de la chapelle Sixtine. Il est évident que l’art pictural a eu une importance prédominante dans l’œuvre de l’artiste, mais il ne doit pas nous faire oublier son talent de sculpteur. C’est à cette dernière fonction que j’ai décidé de faire honneur dans ce nouvel article en étudiant un extrait rédigé par Winckelmann.

Indéniablement l’une des personnalités les plus fascinantes du XVIIIe siècle, Winckelmann est l’un précurseur du néo-classicisme européen et notamment allemand. Fondateur de l’archéologie en tant que discipline moderne ; grâce à ses écrits, l’histoire de l’art et l’histoire de l’archéologie allemande ont pu bénéficier d’une diffusion européenne. Le Beau est au cœur même de sa réflexion esthétique. Il marquera son siècle, à tel point que Goethe parlera du « Siècle de Winckelmann ». Ses penchants homosexuels et son génie ont contribué à la naissance de sa légende, histoire pour le moins analogue à celle de notre artiste. L’intérêt de l’un pour l’autre ne suscite donc pas l’étonnement !

Dans son ouvrage Réflexions sur l’imitation des artistes grecs en sculpture et en peinture, publié en 1755, le brillant historien de l’art se penche sur la méthode de sculpture inventée par Michel-Ange. Cet extrait est généreusement mis à notre disposition sur le site de l’Encyclopédie de L’Agora, se voulant «un ouvrage collectif faisant appel à des collaborateurs nombreux et variés, dans le respect de la cohérence de l’ensemble ».

Encyclopédie de l'Agora

On apprend ainsi que Michel-Ange prenait un vase plein d’eau, dans lequel il plaçait son modèle de cire de manière que les parties les plus élevées du modèle saillaient seules hors de l’eau, et que les autres en étaient couvertes. Il continuait cette opération, en faisant baisser la masse de l’eau jusqu’à ce que le modèle entier soit à découvert. C’est de cette même manière, dit Vasari, que Michel-Ange travaillait le marbre. Il prenait un vase proportionné à la masse de sa figure, puis transportait ensuite avec un compas de proportion sur le marbre qu’il souhaiter travailler. C’est dans cette caisse ainsi préparée, qu’il mettait son modèle; qu’il couvrait ensuite d’un treillis dont les fils correspondaient aux divisions des bords de la caisse, pour ainsi porter ces mêmes lignes sur son marbre. Il pouvait alors se servir du ciseau en concentrant particulièrement sur les parties les plus saillantes.

En répétant ce travail, Michel-Ange souhaitait exprimer la compression et l’action des muscles et des nerfs ainsi que le jeu des parties délicates du corps. L’eau qui entourait jusqu’aux parties les plus imperceptibles de son modèle, en dessinait d’une manière marquée le contour le plus exact. De cette manière, il a pu représenter de façon plus fidèle à la réalité que jamais des corps parfaits. A titre d’exemple, je vous invite à observer son David, dont les mains veinées semblent appartenir à un être vivant emprisonné par le temps :

http://www.alaintruong.com/archives/2012/08/05/24839025.html

Cet article souligne la patience et la recherche de perfection inhérente à Michel-Ange dans la représentation des corps. Chaque détail prenant toute son importance grâce à un travail minutieux et sans cesse à la poursuite de la beauté. Un article riche en informations donc mais qui aurait peut-être pu s’accompagner d’une explication. Difficile en effet de s’y retrouver lorsqu’on étudie en détail la méthode employée par Michel-Ange. Ceci dit, extrait d’une encyclopédie numérique, il se veut sérieux tant dans son contenu que dans sa présentation. Si vous aimez les sites interactifs, oubliez les encyclopédies sur le net. Elles restent très proches de leurs « ancêtres » papier. Au contraire, si vous appréciez une présentation claire et un exposé aussi précis que documenté, n’attendez plus !

Le petit plus : A droite de l’article, des documents associés sont à disposition. Une excellente manière d’approfondir davantage ses recherches ce qui, dans le cadre de notre projet, s’avère appréciable !

Bonne navigation !

Bien à vous,

K.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s